Banque gratuite

Accès au crédit bancaire en France

Le site du crédit

Pourquoi opter pour une banque en ligne ?

L'ouverture d'un compte en banque en ligne est simple et rapide. Les avantages qu'offrent les banques sur internet sont nombreux, comme la possibilité de réaliser de tous types d'opérations bancaires 24h/24 7j/7 toute l'année de chez soi ou depuis une connexion internet. En plus d'un gain de temps et de simplicité, la banque en ligne offre généralement la possibilité de joindre un conseiller pour rester en contact avec sa banque.

Exemples de banques offrant la gestion de ses comptes en ligne

  • AXA Banque
  • BforBank
  • Crédit Agricole en ligne
  • HSBC
  • La Banque Postale en ligne
  • La Société Générale

Types de comptes bancaires

On dénombre plusieurs types de comptes bancaires. On parle ainsi de compte courant rémunéré, compte courant joint ou compte courant destiné aux jeunes (18-25 ans).

La personne qui détient le compte est appelée titulaire. La détention peut se faire par plusieurs individus (notamment dans le cas d’un compte joint entre époux), on parle alors de co-titulaires. Enfin, il est également possible de donner la procuration sur son compte. Les bénéficiaires de cette dernière auront alors le statut de mandataire. Bien sûr, leur marge de manœuvre peut être limitée selon la volonté du titulaire du compte.

Depuis 1990, il est possible d’ouvrir un compte courant dans tout autre pays européen.
Bien sûr, comme dans tous les cas, il est nécessaire de fournir un certain nombre d’informations au préalable à son banquier.

Une fois le compte ouvert, un service de consultation par Internet de votre solde vous sera proposé. Les relevés bancaires vous faciliteront le contrôle de vos dépenses.

Politique environnementale des banques françaises

L’absence de politique environnementale digne de ce nom est manifeste dans les grandes banques françaises. Les politiques environnementales des banques sont évaluées elon quatre grands critères : le système de management environnemental, le système d’évaluation des politiques environnementales, les impacts environnementaux directs, et enfin les impacts indirects (politiques d’investissement et de financement).

Les huit banques étudiées sont les suivantes : BNP-Paribas, Caisse d’Epargne, Crédit Agricole, Crédit Mutuel-CIC, Dexia, HSBC, Groupe Banque Populaire, Société Générale. Six éléments majeurs se dégagent :
- L’opacité est la règle, la transparence reste l’exception ;
- Les résultats les plus faibles concernent les politiques d’investissement et de financement, qui ont pourtant de loin les impacts environnementaux les plus importants ;
- Les objectifs environnementaux sont particulièrement flous ou peu ambitieux ;
- La formation interne en matière environnementale est nettement insuffisante ;
- On ne constate pas de valeur ajoutée des approches volontaires adoptées par certaines banques (le Pacte Mondial par exemple) : elles sont soit violées soit impossibles à évaluer du fait du manque de transparence ;
- La loi NRE imposant la publication d’informations environnementales aux groupes cotés prouve son utilité : elle doit être généralisée et renforcée.

Taux d'intérêt négatifs : comment est-ce possible ?

Bonnes adresses

livreta.info : Le livret A est-il encore un placement rentable ?

mon-placement-financier.com : Où et comment placer son argent en 2021 ?

banquesenligne.be : les meilleures banques de Belgique

reservedargent.fr : crédit à la consommation